skip to Main Content
contact@comores-initiatives.com

Écrivain et consultant politique, Oluren Fekre revient sur cet entretien sur des questions liées à ses œuvres, sur la littérature et surtout la diaspora comorienne. Pour lui le Pays n’aime pas ses ressortissants, il profite juste de ce dernier quand il en a besoin.

Dans cette deuxième partie de cet interview; Fekre revient sur son engagement pour le Pays. Et ce qu’il considère comme enjeux politiques au pays. Pour lui, la priorité serait de travailler à une identité nationale. Que le comorien, de Moheli, d’Anjouan, de Ngazidja et de Maoré, se sent comorien avant de sentir de son Île.

Back To Top