skip to Main Content
contact@comores-initiatives.com

INSTRUCTION POUR LA REDACTION DES NOTES D’ANALYSES COMORESINITIATIVES

Méthodologie

Les idées que nous produisons et l’éclairage que nous apportons servent l’intérêt des populations comoriennes dans l’archipel et dans la diaspora. Les notes d’analyses que nous publions s’inscrivent dans cette optique:

  • La résolution de problèmes actuels
  • L’identification de nouvelles thématiques
  • La formulation de propositions, recommandations ou solutions

Les publications du site, COMORESINITIATIVES seront rédigées sous forme de notes d’analyses. A la différence d’un article journalistique, une note d’analyse est basée sur des faits et des preuves. Une note sert à développer deux ou trois idées majeurs que l’auteur doit étayer.

Les notes porteront sur les Comoriens et la diaspora Comorienne. De préférence, nous éviterons les polémiques inutiles et les prises de positions partisanes. Nous aborderons toutes les questions économiques, sanitaires, politiques, juridiques, sociales, sportives, religieuses, culturelles de manière constructive avec des recommandations etc. Il s’agit d’offrir une analyse du problème posé et formuler des trois recommandations précises pour les décideurs du secteur public ou privé.

Objectif des notes

Nous cherchons à offrir aux décideurs politiques, économique des perspectives nouvelles sur l’avenir des Comores et de sa diaspora. Pour ce faire nos articles sont documentés avec des données chiffrés et des références1 lorsque cela est possible.

Choix du sujet: le sujet doit avoir lien avec lesComores et sa diaspora. Le contributeur doit offrir une analyse objective, neutre basé sur des données scientifiques ou bien factuelles.

Pour éviter de se disperser le contributeur doit éviter de développer plus de trois idées par notes.

Il doit offrir trois à cinq recommandations précises en fin d’articles.

Nous préférons les articles courts et danses. En nombre de page cela signifie qu’il faut des articles entre 3 pages minimums et 15 pages maximums, en Times New Roman, interligne 1,5, caractère 12.

Orthographe et style.

Nous invitons nos contributeurs-auteurs à faire l’effort de passer leurs articles word par le correcteur d’orthographe de word. Cela évite au secrétariat de rédaction de perdre du temps dans des choses simples.

Concernant le style, nous encourageons fortement nos contributeurs à faire des phrases simples de types : Sujet + Verbe + Complément. Lorsqu’une phrase fait plus de deux lignes il y a un problème. Il faut la scinder.

Nous incitons nos contributeurs à préférer un vocabulaire clair et concis. Banniez les jargons scientifiques lorsque cela est possible. Nous nous adressons aux grands publics. Une note d’analyse doit être pensée en scientifique et exprimé en journaliste.

Structures de la note.

Titre : Le titre doit être court et problématisé,

Cela signifie qu’il faut chercher un titre précis et dans lequel le problème que pose l’article doit apparaitre. Eviter les longs titres ronflants. Eviter également les titres générique tel que : Jeunesse comorienne : dynamique et évolution. Cela ne dit rien et ne pose aucun problème et surtout ne suscite aucune curiosité.

Prénom et Nom du contributeur et courte biographie,

Après le titre, vient le nom de l’auteur et une courte biographie. Il doit fournir des informations au sujet de son domaine professionnel, niveau d’étude, discipline, intérêt scientifique… Projet envisagé, …

Introduction,

Elle doit être courte et poser clairement le problème que la note souhaite traitée.

Chaque note de mentionner des Mots clés : Il s’agit de mentionner entre 3 et 5 mots qui résument la note.

I. Développement

I. Le Titre premier fait apparaitre l’idée maitresse de cette partie

I.1.Idée du paragraphe, illustré avec un exemple précis (lieu, année…)

I.2 Même procédé

II. Titre second

2.1.

2.2.

Recommandations: elles doivent êtres précises, claires et concises entre trois et cinq grand maximums. Indiquer pour chaque recommandation la structure ou l’institution à laquelle, elle s’adresse.

NB : Il est possible d’écrire une note à trois parties. Le principe demeure identique.

MONTAGE DES VIDEOS Comoresinitiatives

Mise en forme de la vidéo

Le logo de Comores Initiatives en haut à droite.

Dans le cas d’un partenariat : le logo du par-tenaire en dessous du logo de CI.

Le fond sonore :

Le fond sonore utilisé est une chanson intitulée « Tsanga Nge wutsangiwa », par la chanteur Boule :

Les questions :

Toutes les questions et tous les textes de la vidéo sont écrits à l’écran sur fond noir et avec le même fond sonore.

La police du texte : arial. Couleur du texte, blanc.

Introduction :

Fond noir et fond musical. Le logo de CI.

Le texte de présentation de l’interview sur fond noir : Entretien avec… préciser le prénom, nom et éventuellement le titre (par exemple, Dr si la personne interviewée est docteur).

Préciser la fonction de l’interviewé(e)

Titre de l’interview.

Fin de la vidéo :

Fond musical.

Crédits & remerciements.

Citer le nom de l’intervieweur.

Citer le nom de réalisateur et du monteur.

Citer la musique utilisée : Tsanga Ngewutsangiwa, Boule

Police des textes : arial. Couleur du texte : blanc.

Comores Initiatives

Terminer avec le logo de CI sur fond noir, comme dans l’introduction, avec en dessous, l’adresse du site internet : www.comores-initiatives.com, suivi des adresses des réseaux sociaux : @comoresinitiatives et facebook.com/comoresinitiatives.

Fond d’écran

Le fond d’écran peut être noir. Mais il est aussi possible d’utiliser comme fond des photos prises lors de l’entretien

1 L’expérience du projet Comores 16-21, nous a prouvé qu’il était difficile d’accéder à des données scientifiques sur les Comores. C’est dans ce cadre que nous voulons créer un partenariat avec Mohamed Hassani Hanafi et son robot de recherche. L’idée est de l’aider à intégrer dans sa base de donnée le maximum de rapports, études, articles, disponibles dans sa base de donnée afin de rendre disponible en ligne les connaissances produites sur les Comores pour tout chercheur intéressé par les Comores.

Comores Initiatives

Plate forme citoyenne et participative, Comores Initiatives invite l’ensemble des comoriens, d'ici et de la diaspora, à produire des nouvelles idées concernant le devenir du pays. Le premier défi réside dans notre capacité collective à sortir ce pays de l’extrême pauvreté. Nous voulons produire suffisamment d’idées et les mettre à la disposition des différents acteurs politique pour influer sur les politiques publiques. Nous faisons ainsi le pari de l'intelligence collective. Chacun de vous est convié à partager son expertise la plus pointue pour un avenir commun différent d'hier. Parlez-nous des Comores de demain, tel que vous l'imaginez.

Back To Top